La question des fleurs : un spectacle de danse vivant et sans concessions



Communiqué

Pour diffusion immédiate


L’Agence Mickaël Spinnhirny rassemble quatre chorégraphes autour d’un couple de danseurs pour créer un spectacle vivant, sans concessions.



Quatre chorégraphes, deux danseurs


Dans l’optique de faire vivre les arts de la scène comme nous les connaissons et nous les aimons, c’est-à-dire en salle, en direct et devant public, l’Agence Mickaël Spinnhirny a proposé aux chorégraphes Andrea Peña, Christophe Garcia, Dominique Porte et Ismaël Mouaraki de créer un spectacle en quatre tableaux, unis par le thème et les interprètes. Pour s’assurer de respecter les consignes de distanciation sociale sans pour autant se priver de proximité physique, partie intégrante de la danse, c’est un couple de danseurs et conjoints qui a été choisi pour faire partie de cette création unique en son genre : Daphnée Laurendeau et Danny Morissette, dont on pourra témoigner de la virtuosité à travers quatre styles chorégraphiques différents.



Des artistes dans l'attente


Avec la crise de la COVID-19, les artistes se sont retrouvés seuls et coupés dans leurs élans créatifs du jour au lendemain. C’est alors que l’idée d’une création sécuritaire tout en restant de grande qualité artistique est venue à Lydie Revez et Mickaël Spinnhirny, codirecteurs de l’Agence : « La crise nous a permis de voir que les outils numériques pouvaient servir à la création, mais créer en confinement ne veut pas dire que les œuvres doivent être dédiées uniquement au Web. Les arts vivants sont appelés à innover dans le