top of page

DSR | Réunion du comité agents et diffuseurs


Photo: Frédéric Chais, œuvre: Kaleidoscope, interprète: Melina Stinson. © Pixabay


Alors que les gouvernements commencent à parler de déconfinement progressif et graduel, qu’en sera-t-il pour le milieu des arts de la scène? Les programmations sont annulées pour l’été, les représentations repoussées à des dates incertaines, le monde du spectacle tel que nous l’avons connu ne sera plus le même … Quand bien même les écoles et les entreprises rouvriront, les salles de spectacle pourront-elles accueillir à nouveau du public? Quels seront les nouveaux paramètres de diffusion? Quelles alternatives imaginer pour continuer de rejoindre nos publics et de faire briller le talent des artistes québécois? Quel équilibre pour l’écologie du milieu de la danse?


Afin d’échanger sur l’impact de la crise sanitaire internationale de la COVID-19 sur la diffusion de la danse, le directeur général de La danse sur les routes du Québec, Pierre-David Rodrigue, a réuni 3 diffuseurs québécois et 3 agents de spectacles lors d’une réunion virtuelle le 24 avril 2020:

  • Yaëlle Azoulay, agente (Agence Résonances, Montréal)

  • Jasmine Catudal, programmatrice (Théâtre de la Ville, Longueuil)

  • Valérie Cusson, agente (Cusson Management, Saint-Jérôme)

  • Cynthia Lamontagne, programmatrice (Les Arts de la scène de Montmagny, Montmagny)

  • Camille Roy-Houde, programmatrice (CD Spectacle, Gaspé)

  • Mickaël Spinnhirny, agent (Agence Mickaël Spinnhirny, Montréal)

Ce comité a été créé suite à la rencontre extraordinaire des agents qui s’est tenue le 9 avril (Lire le compte rendu).


La DSR a sélectionné ces intervenants de différentes villes québécoises, agents et diffuseurs, afin de profiter d’un plus large spectre d’expériences, tout en limitant le nombre à six pour que les échanges soient les plus efficaces possible. La plupart des intervenants siègent sur différents comités à l’échelle du Canada, du Québec ou même de l’Amérique du Nord, qui se réunissent régulièrement pour discuter des mesures gouvernementales. Ces comités ont un rôle essentiel dans la gestion de la crise: ils font le lien entre la communauté culturelle et les institutions gouvernementales ce qui leur permet de conseiller et de faire le suivi avec les différents programmes pour s’ajuster et proposer un accompagnement optimal.</