Revue de presse | La question des fleurs



En dépit de la distance, de nos différences, il y a un désir de porosité entre les chorégraphes participants et les corps vifs et virtuoses des interprètes désignés.

Dominique Porte pour En toutes lettres



Cette expérience de création collective et ce processus d’échanges intimes et enrichissants représentent de véritables apprentissages, tant pour les artistes que pour l’équipe, car nous nous plongeons dans le monde de l’autre.

Mickaël Spinnhirny pour Bible Urbaine



Comment penser l’art vivant dans un contexte de distanciation physique où la question de la reprise des spectacles en salle demeure une énigme ? L’équation est difficile à résoudre. L’Agence Mickaël Spinnhirny se lance à l’eau avec La question des fleurs, une nouvelle œuvre pensée pour être présentée en salle.

Iris Gagnon-Paradis, La Presse



C'est une promesse basée sur la confiance du spectacle, des créateurs, mais aussi des prochains diffuseurs.

Eugénie Lépine Blondeau, Radio Canada


Plusieurs artistes de la danse trépignent d’impatience à l’idée de reprendre leurs activités et de retrouver le public. Expérience audacieuse et originale, La Question des fleurs se présente comme un spectacle vivant sans concessions et réunit quatre chorégraphes et deux interprètes.

Revue Jeu




Je pense que de voir des corps se toucher va faire beaucoup de bien aux gens, au moment où des gestes que nous tenions pour acquis ne sont plus possibles.

Danny Morrissette pour Radio Canada



Et aussi

Broadway World, Le lien multimédia, The Suburban, Radio Canada, Blog Les enfants du paradis, Global News.

Infolettre

Partenaires

Contact

AGENCE MICKAËL SPINNHIRNY

Politique de confidentialité

  • Facebook
  • Instagram
  • VIMEO-NOIR